Blog

Ce qui aide le peuple à garder espoir

Beaucoup de gens m’ont demandé pourquoi je mettais tant d’efforts pour cette cause.  Je ne suis pourtant qu’un “gringo” de la région montréalaise qui, à première vue, n’a aucun lien avec Haiti.

Par contre, comme dans n’importe quoi, il ne faut pas nécessairement se fier au premières impressions.  Mon père a travailler près de 2 ans dans ce pays pour le compte de l’ONU et y est presque retourné une 3e fois.  Par contre, il a choisi l’Afrique à Haiti pour son 3e “mandat”.  Vous n’avez pas idée à quel point je suis soulagé de ce choix.  Si vous avez lu mon article précédent, vous avez pu constater que les bureaux de la MINUSTAH ont été complètement détruits, et c’était à cet endroit que mon père travaillait.

De plus, en 2005, j’ai eu l’immense chance d’aller visiter le pays.  Le climat était quelque peu chaotique, la situation politique était très nébuleuse et le peuple tentait de s’organiser avec l’aide internationale.  J’ai pu visiter Port-au-Prince, ses banlieues avoisinnantes et Cap-Haitien.  Ce fut un coup de foudre.  Malgré la misère que j’ai pu constaté, j’ai pu constamment ressentir une aura chaleureuse de la part de tout ceux que je rencontrais..

Voici les beautés méconnues de ce sublime pays, que plusieurs n’auront peut-être jamais la chance de voir.  En voyant ces images, on peut comprendre un peu plus pourquoi les gens de ce pays se relève toujours après les malheurs qui les ont affligés par le passé

Mise à jour

Je tiens à vous faire part d’un article que je viens de découvrir.  En plus d’être un excellent texte, il traite du même sujet que mon billet et a été écrit presqu’au même moment (quelques heures après).

Les anglophones ont comme dicton “Great minds think alike” et bien, même si je n’ai aucunement la prétention de me considérer, littéralement, l’égal de Patrick Lagacé, je suis quand même un peu flatté dans mon “orgueil”.

Cliquez ici pour lire l’article de Patrick Lagacé

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *