dummies

Télé-réalité vs Ressources humaines!

Le début

Vous vous souvenez sans doute du premier article que j’ai fais en réaction au week-end initial de VJ Recherché.  Si vous feelez trop paresseux, laissez moi vous donner un bref aperçu.  Dans le billet, j’y allais d’une analyse (ou d’une critique selon le point de vue) du premier week-end de l’émission VJ Recherché qui fut diffusée sur les ondes de Musique Plus et sur le site web de la chaîne.  J’en ai profité pour donner mon opinion sur chacun des candidats, et à des fins disont “éditoriales”, j’ai réservé un traitement plutôt ardu à l’une des participante.

Ces paroles peuvent être facilement prises hors contexte et utilisées à tord.  Par contre, il faut se rappeller d’une chose.  Il s’agit d’une critique (analyse) de la performance d’une personne dans un environnement de télé-réalité à laquelle elle n’avait peut-être pas été réellement préparée.  S’agit-il d’une affirmation absolue sur la nature même de la personne, certainement pas.

La suite

J’ai récemment reçu une demande par messagerie électronique me demandant de retirer l’article, ou du moins le nom de la personne du dit article.  Le raisonnement derrière cette demande est que la dite personne, travaillant le monde des médias et du web, serait désavantagée par le fait que mon blog soit le 4e résultat lors d’une recherche de son nom sur Google.  Ceci, ajouté à ce qu’elle affirme être la présence de propos de nature diffamatoire, aurait un impact négatif sur sa recherche d’emploi.  Bon premièrement, si mon site possède une efficacité SEO supérieure à 12 300 autres résultats (sites?), ce n’est pas une chose sur laquelle j’ai le plein contrôle.  Mais là n’est la problématique.

Selon le code juridique québécois, la nature diffamatoire des propos s’analyse selon un point de vue objectif: il faut « se demander si un estimerait que les propos tenus, pris dans leur ensemble, ont déconsidéré la réputation d’un tiers ».  Encore une fois, l’emphase est mise sur la mise dans son ensemble et non dans la prise hors-contexte des termes utilisés.  Donc sur ce, mon premier point est clos.

Mais encore!

Qu’une personne se sente blessée par une critique sévère est comprenable.  Toute personne qui se pavane, d’une certaine façon devant “l’oeil public” s’ouvre à la critique et se doit d’être capable de l’accepter.  Ça fait partie du métier et le tout peut se produire à plus d’une reprise au cours de la carrière d’un artisan.

Par contre, il existe un autre aspect à ce dossier et il s’agit du point de vue des responsables à l’embauche (aka les ressources humaines).  Si, comme la personne le mentionne, mon article lui aurait causé des ennuis et l’aurait désavantagée durant les 4 derniers mois de sa recherche de contrats/d’emplois, et bien j’ai 4 mots pour ces gestionnaires : WAKE THE FUCK UP! (ou comme dirais le Détesteur… je vous déteste).

Comment avez-vous le culot de vous considérer des “spécialistes” ou des “gestionnaires” de ressources humaines si vous n’êtes pas capable de vous forger une opinion avec la tonne de matériel (vidéos, articles, etc) disponible sur la toile sur cette personne en particulier?

Est-ce que ces gestionnaires seraient trop lâches et, au lieu d’assumer une décision négative face à la personne, ils préfèrent utiliser une source “négative” déjà existente pour justifer leur choix?  Ne sont-ils pas capable de voir à quel point une personne motivée et qui a à coeur de communiquer avec les gens possède déjà peut-être les qualités nécessaires?

Il existe une autre avenue, mais je n’oserai m’aventurer dans cette direction car cela pourrait s’avérer trop farfelu et je serai gêné si cela s’avérait véridique (sans compter que je ne voudrais pas passer pour un prophète de malheurs!).

La fin?

En conclusion, voici ce que je pense.  Ayant étudié dans un domaine qui prône la démocratisation culturelle, et par conséquence, la démocratisation de l’information – c’est à dire de  rendre l’information (ou la culture) plus facilement accessible au plus grand nombre – je vous demanderai ceci :

Croyez-vous que, dans mon optique éditoriale ayant comme but principal de créer un punch afin d’attirer l’attention du lecteur, j’ai pu être trop dur envers la dite participante ?  Si oui, devrais-je retirer le passage de mon premier article ou est-ce que le billet dans son tout peut être considéré suffisant pour valider mon approche?

.

[UPDATE // 16 Février]

Pour faire suite à la modification tu texte original à lequel cet article fait référence, j’ai aussi légèrement modifié celui-ci.  Si vous tenez absolument à voir l’intégral tel qu’il était originalement, vous pouvez me contacter et nous verrons ce qu’il est possible de faire.

Author: Guillaume

7 Responses to "Télé-réalité vs Ressources humaines!"

  1. Stéphanie
    Stéphanie 4 years ago .Reply

    Je vois pas ce que garder ces bitcheries sur ton site change dans ta vie, fait donc ta BA de l’année et enlève ça.. pauvre elle j’aimerais pas être à sa place…

  2. Pat
    Pat 4 years ago .Reply

    Je regrette de te dire mais il me semble que tu cherches simplement à te justifier. Je comprends, c’est ton blog , tu as droit à ton opinion et tu pourras toujours trouver les arguments pour te défendre ou défendre la liberté de presse. Mais il n’en demeure pas moins qu’une personne qui se sent lésée dans son droit et sa réputation fasse le nécessaire pour corriger la situation.

  3. Guillaume
    Guillaume 4 years ago .Reply

    Merci de ton point de vu Pat… mais permets moi de te relancer d’une certaine façon.

    Selon toi, est-ce que ce billet donne l’impression que je m’acharne et que j’en remet?

    Ou bien est-ce que mon objectif de mieux mettre en contexte les propos initiaux a atteint sa cible?

  4. Pat
    Pat 4 years ago .Reply

    Vive la liberté d’expression, mais si j’apprends que mon commentaire a pu blesser une personne, ça me met personnellement mal à l’aise. Je peux persister et me débattre comme quoi c’est mon opinion et on est dans un pays libre, mais je sais quand même qu’on fond de moi quelqu’un est blessée par mes propos. Je peux faire vibrer toutes les cordes et les droits et mes droits. Je peux même avoir raison. Et puis après…Pour quelles raisons persister et même en remettre. La peur de perdre la face? De reconnaître qu’on a été trop loin? N’est-il pas arriver de se faire dire des choses qui nous ont personnellement blessées et dans ce cas aurions-nous aimé que la personne s’excuse et passe ensuite à autre chose. Pourquoi s’acharner. La personne est blessée et demande simplement de retirer ces propos. C’est simple. Pourquoi en remettre?

  5. Noisette Sociale
    Noisette Sociale 4 years ago .Reply

    C’est pas plutôt d’avoir été dans une télé-réalité qui peut nuire à une carrière? ;-)

  6. [...] This post was mentioned on Twitter by Guillaume Hamel, Guillaume Hamel. Guillaume Hamel said: La vie… pas toujours facile… "Télé-réalité vs. Ressources humaines" http://bit.ly/cJvxxa [...]

  7. Sylvain
    Sylvain 5 years ago .Reply

    C’est ton opinion sur son passage a la tele-realite. Mais si ce meme article aurait ete publier dans un quotidien comme la presse par un journaliste reconnu, aurait-on demander a la Presse d’enlever cet article??? Je ne croit pas.. Si les RH se font une opinion sur ton article, c’est qu’il sont cave.. C’etait mon ti bout d’opinion.

Leave a Reply