VJ Recherché

#06-VJR… la compétition commence!

Dès aujourd’hui, j’utiliserai un nouveau format pour mes analyses.  Étant donné que le nombre de participants commence à être plus restreint, je vais combiner les power rankings et les analyses.  De plus, à chaque vendredi, je vais y aller d’une mise à jour à la fin du billet soit afin de rectifier le tir sur quelques points ou pour éclaircir certaines idées.  Vous remarquerez que la section “Commetnaires one-liner” est disparue.  À la place, j’ai choisi un format chronologique et les commentaires s’addressant au candidats sont insérés au fil du texte.

Académique vs. Instinctif

Plus ça va et plus nous avons droit à un aperçu en profondeur de chacuns des aspirants VJs.  Avec le temps, le nombre de candidats diminue et le “screen time” de ceux qui restent augmente.  Ceci m’a permis de faire une observation qui m’avait échappée depuis le début.  Nous avons droit à 2 types de VJs.

Il y a les VJs que je classifirais d’académiques et ceux qui sont instinctifs.  Par académique, j’entends ce qui est souvent associé à un style plus concis et posé.  L’exemple extrême est le style “Radio-Canada” où tout est calculé, bien dicté et dans un français impeccable.  À l’opposé, le style instinctif est moins théorique et plus émotif.  Il est souvent attribué à des gens énergique et exhubérant.  Par contre, ce style est souvent la cible de critique de par son laxisme professionnel, au niveau de la diction et de la langue.

Je vous donne 2 exemples connus qui sauront illustrer chaque style.  Jean-René Dufort est un exemple typique d’animateur instinctif.  Du côté académique, un exemple qui me vient à l’esprit, et plus prêt de l’univers des aspirants VJs, est Claude Rajotte.  Vous aurez compris que pour réussir, et surtout perdurer, il faut savoir compter sur les deux facettes de l’animation.  Les candidats devront trouver leur “juste milieux” et aller à la guerre avec leur propre style.

Académiques

  • Tatiana
  • Stéphanie
  • Yanic
  • Nicolas (éliminé)
  • Thara (éliminée)
  • Geneviève (éliminée)

Instintifs

  • Frédéric
  • Olivier
  • Fannie
  • Gabriel (éliminé)
  • Martin (éliminé)

Vous remarquerez quelque chose de particulier dans les listes qui précèdent.  Il y a un absent.  Voici pourquoi.  Karl est une sorte d’hybride entre les deux styles.   Il est doté d’une formation plutôt théatrale, ce qui pourrait faire de lui une personne très posée, en possession de son corp et de son “parler” mais le tout est diamétalement opposé à une forte personalité que je qualifirais de “all over the place”.  Ce mélange peut être sa force, comme sa faiblesse, et il devra apprendre à gérer le tout s’il ne veut pas succomber aux possibles embûches que cela pourra lui causer.

.

Prix du week-end

[les justifications de ces choix seront étalées au fil du texte]

Candidat(e) vedette (celui qui s’est le plus démarqué)

Jean-Luc Mongrain

Jean-Luc Mongrain

Candidat(e) ninja (qui est sorti de nulle part pour nous surprendre [positivement])

Olivier Duclos

Olivier Duclos - VJ recherché

.

Vendredi

J’ai finalement eu la chance d’être présent dans les studios pour l’enregistrement du gala vendredi.  J’ai adoré voir l’envers du décors ainsi que le déroulement technique de toute cette aventure.  Cela m’a aussi donné pleins d’idées pour de possibles projets futurs.

Dû à ma présence dans les studios et autres activités qui m’ont tenu occupé par la suite, je n’ai pas eu la chance de voir la performance de Nicolas Ouellet à VJ en coulisses, ni les réactions des participants à leur entrée dans l’appart.  Par contre, à ce que j’ai pu voir de mes propres yeux, aucun ne semblait surpris ni trop triste du départ de Martin.  Quant à son avenir professionnel, malgré qu’il n’avait pas réellement sa place comme “mojo”, il a trop de talent pour ne pas percer.  Si je peux lui donner un conseil (et s’il lit mes articles), je lui suggère de s’en tenir plus à un domaine où il pourra “performer”.  Je crois qu’il pourra atteindre son apogée plus facilement en tant qu’artiste que journaliste.

DSC_1696DSC_1695DSC_1694DSC_1693DSC_1692

.

Samedi

Matin

Formateur invité : Jean-Luc Mongrain
Sujet : Le direct vs. le pré-enregistré

Quelle ne fut pas ma surprise de voir ce personnage passer par la porte de l’appartement samedi matin.  J’en suis presque tombé en bas de ma chaise.  Je suis aussi prêt à mettre ma main au feu qu’aucun des candidats n’avait prévu le coup.  Ce fut à coup sûr ce qui a volé la vedette ce week-end.

Je dois admettre que j’ai longtemps eu un préjugé négatif à l’égard de Jean-Luc Mongrain. Du moins, je dois avouer que depuis ses derniers éclats à TVA (épisode des pantoufles et du DGE),  j’ai découvert une facette du personnage que j’apprends à apprécier davantage.

J’ai noté que Yanic pose souvent les mêmes questions aux invités/formateurs.  Mais, ce sont des questions qui sont toujours pertinentes et qui amènent des réponses constructives. Donc comme le dicton dit: si ce n’est brisé, pas besoin de le réparer.

Je trouve ça bien drôle (à prendre dans le sens de surpris)  de voir à quel point certains des candidats semblaient impressionnés par la présence de monsieur Mongrain.  Je dois dire que malgré tout, même à travers le stream, on ressent quand même d’une certaine façon la présence que dégage cet homme.

Ceux qui ont mieux paru, par leur participation principalement:

  1. Yanic
  2. Olivier
  3. Fred
  4. Tatiana
  5. Stephanie
  6. Fannie
  7. Karl

Seul point négatif (mais comprenable vu les quotidienne à diffuser) durant la formation, les angles de caméra ont été “judicieusement” choisis afin qu’on ne puisse voir le résultat de l’atelier.  Nous devions nous fier qu’à la bande sonore et les réactions des participants.

Ranking de l’atelier

[selon les commentaires de M. Mongrain, la bande audio et les réactions des Vjs]
  1. Stephanie
  2. Karl
  3. Yanic
  4. Olivier
  5. Fannie
  6. Fred
  7. Tatiana

Avant de passer à l’autre point, je dois avouer ceci. Je suis TELLEMENT heureux d’entendre monsieur Mongrain parler de diction, mais surtout de qualité de la langue et de professionalisme. J’espère que la direction de Musique Plus (et de plusieurs radios commerciales) a pris des notes.

Épisode “Karl sur le matelas”

Passage très drôle et amusant durant la journée de samedi.  J’espère qu’il sera diffusé durant l’une des quotidiennes.  L’échange de rimes pour “pimper” des votes entre Karl et Stéphanie était excellent, ainsi que les conversations sur l’adoption du futur enfant de Karl et son marriage.   Karl assume l’aspect téléréalité et c’est tant mieux.  Pour l’instant, il semble être celui qui combine le mieux les deux aspects (téléréalité vs compétition) de l’émission.  À l’autre côté du spectrum, Yanic par exemple, semble être celui qui maîtrise le plus l’aspect formation, mais au détriment des autres aspects du show.

Après-Midi –  La tireuse de cartes

J’ai bien aimé le feedback que les participants ont fait par la suite et je suis curieux de voir si cette activité sera intégrée dans un second contexte dans un avenir rapproché. Autrement dit, quel était le but de cette “présence” si ce n’est pas ce qu’on nomme dans le milieu du “filler“.

Avoir été un aspirant je crois que j’aurais eu la même réaction que Fannie…  Quant à moi, c’est d’la bullshit et ça m’aurait fait plutôt suer (pour rester poli) de perdre mon temps avec une clown.

Sans tomber dans l’approche crédule, ni de tout rejeter du revers de la main, j’ai bien aimé la répartie de Tatiana et Stéphanie.  Quant à Karl, je crois qu’il semblait vouloir y croire mais les réponses semble l’avoir ramené sur Terre.

Finalement, Yanic et Olivier semblait vouloir jouer le jeu de la personne “croyante”, je trouvais ça poussé.  Je ne questionne pas leurs motifs, mais ça donnait l’impression qu’ils voulaient jouer les “gentils de classe” afin de ne pas froisser les décideurs (aka la production de Musique Plus).

Samedi soir

Nous avons eu droit à un gros 4 heures d’absences/censure pour la réalisation du défi.  La censure fut judicieusement utilisée et les participants ont su, pour la majorité, ne pas révéler le scoop.

Par contre voici ce qu’était le défi : Animation avec telex et le tout “timé”

Je trouvais ça génial que cela soit minuté car je venais de témoigner le jour précédent du rôle de la régisseure de plateau qui devait effectuer les décomptes pour les différents intervenants lors du Gala.  Et si vous voulez un autre scoop, et bien sachez que France d’Amour est incapable de suivre le décompte et a “dépassé” sa limite à chacunes de ses interventions.

Continuons dans la lignée des potins.  Selon les commentaires des participants, à leur retour du défi, il semblerait que Karl ait eu des problème à gérer son “temps”.  Ils semblaient lui lancé quelques petites flèches moqueuses.

Durant une conversation ultérieure (alors qu’ils discutaient de leurs meilleurs moments de l’aventure VJ), Fred a en profiter pour pratiquer une petite lacune qu’il a vu apparaitre – durant son défi peut-être ?  Il a remarqué qu’il avait commencé à regarder “à l’extérieur” de la caméra.  Il a donc pris l’occasion, lors de son tour de parole, de répondre directement à la caméra.  Je dois dire que l’effet était réussi et on sentait qu’il regardait le spectateur, et non une lentille.

J’ai bien hâte de voir le résultat car, outre cet aspect, peu a été dévoilé.

Par la suite, nous avons eu droit à des “pitchs“, gracieuseté de nos aspirants VJs.   Le tout se voulait le début de l’opération séduction que le participants doivent mener.  Il faut savoir que le thème de la semaine est, façon de parler, le “self-marketing”.  Voici quelques notes:

  • Fannie a fait son pitch de vente, elle perçait l’écran, et ce très naturellement… tout comme Fred sait le faire.
  • Yanic par contre, semble encore éprouver une certaine gêne.  Comme dirait Edouardo da Costa, il ne perce pas l’écran, du moins, pas autant que certains autres participants.

J’ai malheuresment manqué la pluspart des pitchs (je dois quand même lâché mon ordi de temps en temps) mais je ne m’en fais pas outre mesure car j’ai le pressentiment qu’ils seront diffusés cette semaine.

La soirée pyjama

On témoigne que les candidats ont des bagages d’expériences très variés et qu’ils partagent un aspect en commun – l’aspect émotionel.  Je fus surpris d’apprendres quels étaient les motifs qui ont poussés chancun d’entre eux à se lancer dans cette aventure.  Bref, ils n’ont pas tous le même parcours mais ils ont tous le même objectif (ou rêve peut-être!).

un gros bagage émotionnel pour plusieurs des participants… on pense à Yanic, Olivier et Karl.

Pour certains des participants, leurs histoires sont la cause directe de leur cheminement jusqu’à VJ Recherché, pour d’autres, ce ne semble pas avoir été l’élément déclencheur, mais un des ingrédients. Je dois avoir que chacune des histoires était excellentes à écouter et m’ont même fait ressentir des frissons par moments.

Je n’aime pas trop classer les gens sur cette soirée (vu la nature personnelle qui se rattache aux histoires), mais je me dois quand même de le faire.

  1. Karl
  2. Olivier
  3. Yanic
  4. Tatiana
  5. Fred
  6. Fannie
  7. Stephanie

Dimanche

Dimanche fut une journée de visionnement web plutôt écourtée pour moi.  Allant voir les Alouettes en après-midi, je m’étais préparé à prendre le maximum de notes durant la matinée.

Cette journée fut, en grande majorité réservée à la réalisation du projet que les VJs avaient eu comme devoir il y a de cela quelques semaines : la création du vidéo de la présentation du prix “Meilleur vidéoclip” au prochain gala de l’ADISQ.

Le scénario retenu fut la création d’un lip dub (encore, eh oui) qui illustera chacun des nominés, présentés par les VJs à tour de rôle et ce, dans l’environnement Musique Plus.

Donc sur ces images, j’ai quitté pour aller profiter du superbe temps qu’il faisait à l’extérieur et j’avais la conscience tranquille sachant que je ne manquerais rien de majeur.  Par contre, si vous avez été témoins de moments juteux durant la journée de dimanche, n’hésitez pas à les partager dans les sections des commentaires ici bas.

</h3>

3 comments

  1. Effectivement pour cette semaine, mais j’entend quant même des commentaires élogieux à son sujet comme si tout le monde s’attend toujours à une performance de sa part.

    Je vais rassurer les partisans de Fred et vous dire que je ne le connais pas personnellement. Mais commentaires sont appuyés par ses réactions et ses commentaires dans les émissions, mais surtout dans le direct. Par exemple, lorsqu’il parle avec un autre aspirant VJ, il surenchéri souvent pour montrer qu’il en connaît plus.

    Au moment où ils sont revenus du gala dans lequel il s’est retrouvé sur la pastille avec Nicholas, il a dit ou appuyé l’affirmation à l’effet que celui de Nick ou de lui qui demeurerait dans l’aventure serait probablement le gagnant de l’aventure. Après ça, il se déclare lui-même un gars humble… Quelle contradiction!

    De plus, son attitude envers Martin (et je ne suis pas un fan de Marty Eagle) lors de la formation des équipes et du travail d’équipe pour le défi qui l’a mené directement sur la pastille, m’a prouvé qu’il était au-dessus de ses affaires. C’est malheureux, mais il est responsable de l’élimination de Nicholas.

    En conclusion, ce n’est que quelques exemples de moment dont je me rappelle, mais, selon moi, il manque probablement de maturité et de confiance en lui. J’admets toutefois qu’il a du potentiel…. d’ici deux trois ans.

    Claude

  2. Bonsoir Claude… J’suis pas sûr de te suivre. J’ai été plutôt dur avec Fred, du moins dans mon analyse du week-end dernier (celle dont il est question dans cet article).

    À part dans la formation donnée par Monsieur Mongrain, il est toujours dans le bas du classement (6/7 et 5/7 respectivement).

    De plus, étant donné que j’analyse le déroulement du week-end et que les défis ne sont diffusés le week-end, il m’est plutôt difficile de commenté sur cet aspect.

    Mais, sur ce, je te relance, car tu sembles sous-entendre connaître Fred sous un autre angle et j’aimerais bien que tu nous en dévoile davantage.

  3. Fred, Fred, Fred…

    Il va falloir que quelqu’un m’explique quelque chose au sujet de Fred!

    Êtes-vous tous hypnotisé par la mot: UQAM. Ou peut-être que sa fausse humilité vous aveugle. Mais bon sens, ouvrez-vous les yeux. Il manque beaucoup de jugement et il est rarement excellent dans ces défis.

    S’il faut se prendre pour un autre pour faire ce travaille, bien chers animateurs de musique plus et Guillaume, continué de beurrer épais.

    Claude

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *


%d bloggers like this: